Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ME CONTACTER :

Toutes les Infos : ICI 

Articles Récents

23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 15:00


A l’initiative de Maria Annell, le 1er Congrès Virtuel Francophone d'EFT aura lieu entre le 9 et le 15 juin 2011.


Cet évènement, unique en son genre, vous propos une vingtaine de téléconférences avec parles meilleurs experts  Francophones de l’EFT (Emotional Freedom Techniques, et de pratiques énergétiques proches).


Pour participer, vous pouvez vous connecter par téléphone ou bien par Internet (en écoute seulement, vous n’aurez pas la possibilité d’interagir avec les présentateurs) Précisons qu’il s’agit donc uniquement de transmission de voix, et non pas de la vidéo.

 

bandeau-CongresEFT-copie-1.jpg


Chaque présentation durera environ une heure, vous aurez la possibilité de poser des questions si le temps le permet.

 D'ici peu de temps le site proposera également des bonus offerts par les experts présents : gardez un oeil sur les "goodies". Je vous en promets personnellement de très sympathiques !


 Pour en profiter, vous renseigner et participer au congrès et au forum spécifique, vous pouvez vous connecter ICI.


Grâce à ce partage leur expérience vous allez pouvoir mettre tous les « plus » des experts EFT dans votre poche, pour un été (et bien au-delà) sans stress.


Pour dépasser les blocages dans vos projets, retrouver le chemin vers vous-même, apprivoiser des outils dont seule l’efficacité concurrence la simplicité.


L’EFT dans la gestion de la douleur ?

L’EFT pour en finir avec les addictions ?

L’EFT pour retrouver ou consolider la confiance en soi ?


… voilà quelques thèmes qui sont développés par les experts EFT qui participent à cette rencontre !


Mais aussi la Science derrière l’EFT ou des approches plus originales vous seront offertes.


J’ai l’honneur de participer à ce Congrés Virtuel en tant qu’expert. Je présenterais « EFT et Gratitude » : une bonne révision (mp3 ré-écoutable autant de fois que vous en aurez envie, un) support exceptionnel !) pour les participants du prochain atelier « Merki Qui ? » et une bonne base pour aborder ce thème : il y aura un autre atelier « suite » la saison prochaine …


A bientôt dans vos oreilles !

 

Et gardez un oeil sur le blog, je vous présenterais bientôt mes "goodies" ici : à vous les bonus !



 


Repost 0
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 07:04

  Les 02 et 03 Juillet 2011

Merci.jpgcrédit photo : parisdailyphoto.com 


Après le magnifique atelier « Moi Femme Sauvage et Sacrée », il est possible de profiter encore pleinement de l’aide « EFT & Cie » pour avancer le plus sereinement et joyeusement possible sur le chemin de votre Vie.


Pour les personnes qui sont familières avec la Loi de l’Attraction, qui, entre nous soit dit,  existe depuis la nuit des temps mais a été remise à la mode avec le film et le livre « le Secret », je vais partager le vrai secret… du « Secret » !


C’est la GRATITUDE !


La gratitude est le moyen le plus sûr et rapide de voir se réaliser nos envies. C’est aussi un moyen rapide de dépasser les zones de désespoir qui nous assaillent parfois.


Le désespoir n’est pas réservé aux dépressifs, mais peut nous toucher tous à un moment donné. Même si vous êtes la personne la plus optimiste au monde, l’accumulation à un moment donné d’expériences d’adversité peut vous faire douter, vous « couper les pattes ». Nous pouvons tous basculer n’importe quand !


Oser la gratitude dans ces moments là est une force incroyable, et j’espère vous faire partager cette puissance qui ne dépend que de vous et non plus des circonstances. Je vous propose donc de retrouver votre liberté.


Il y a un moyen simple et rapidement efficace (quelques minutes suffisent en général à sentir le changement) pour dépasser ces moments de ténèbres.


L’EFT, dont le F –Freedom, veut dire Liberté, permet de mettre en œuvre ce processus de restauration énergétique.


La bonne nouvelle est que nous n’avons pas besoin d’attendre un éventuel désespoir : TOUS nos projets peuvent se trouver boostés par cette approche. C’est carrément une attitude face à votre vie qui va se mettre en place avec simplicité.


Un jeune enfant pourrait utiliser cette technique !


D’ailleurs l’enfant en nous adore l’utiliser.


Une envie qui ne se manifeste pas dans le réel ?


Un projet qui tarde à se mettre en place ?


Une résistance au changement ?


Une baisse confiance en soi ?


Une tendance à procrastiner ?


Une tendance à vous juger ?


Une dépendance du regard de l’autre ?


Vous allez bientôt leur dire MERCI, car en cherchant à dépasser ces difficultés, vous allez vous reconnecter avec votre capacité à créer votre bonheur de manière illimitée !

Osez la GRATITUDE, telle que vous ne l’imaginiez pas… et profitez de ses bienfaits !

La Gratitude est bonne : pour la santé, pour le moral, pour la prospérité, pour la réussite, pour les relations professionnelles, pour les relations familiales, pour les relations affectives…etc C’est sans fin !


La Joie et la Gratitude sont les deux moteurs les plus puissants de réalisation de vos rêves ! Souvenez-vous-en !


La pratique régulière de mes outils m’ont montré que si on activait la Gratitude la Joie était incluse d’office.


Et mon expérience est que la gratitude est la CLEF de matérialisation de nos en-vies.

Alors, à bientôt pour en faire ensemble l’expérience ?

 

Venez avec toutes vos envies, tous vos rêves, vos projets, toutes vos déceptions, vos blocages, vos frustrations, vos doutes, vos échecs, vos ras le bol : promesses de recyclage !

 


Tarifs :

 

- 220 euros pour les deux jours

- 200 euros pour les « anciennes » et les personnes venant par deux !

 

Inscriptions et informations complémentaires  :

 

sophromob@sfr.fr

 

01 39 76 54 99

Repost 0
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 17:09

Un très grand merci à toutes les Femmes qui étaient présentes à l'atelier "Moi, Femme: Sauvage et Sacrée" ce week-end.

 

Merci pour les moments de partage,

Merci pour la sagesse et le rire partagés,

Merci pour ces moments d'accueil et de bienvenue, plein d'émotion

Merci pour la richesse d'une rencontre entre "viejas" et "jovenas"

Merci pour le délicieux ragoût mitonné dans ce chaudron collectif !

 

A nous, maintenant, de coudre nos souliers rouges... faits mains !

A nous de penser régulièrement à rentrer à la maison, vraiment "rentrer" et trouver cet espace de vide, de silence, de retrouvailles avec notre Etre profond

A nous de ne monter dans les carosses dorés qu'en pleine conscience, pour l'expèrience... ou sinon, d'oser refuser

A nous de laisser danser la Femme Sauvage sans que sa danse ne la perde

 

Il y a encore tant et tant de diamants que Clarissa a en reserve pour nous, peut-être une autre rencontre, avec d'autres contes nous rassemblera encore dans ce cercle de sororité !

 

Naissance, Puberté, Maternité, Ménopause : peu importe le nom, la manifestation, ou le plan où se jouent ces saisons de notre corps et de notre âme !


Accueillons les, avec ravissement, étonnement, et Joie !

 

Conscientes de la richesse de ces étapes et de leur capacité de croissance joyeuse et de sagesse sacrée  

 

Souvenez-vous : le VIDE est indispensable pour RECEVOIR,, ACCUEILLIR...

 

Le vide est féminin, promesses de plénitude, coupe prête à recevoir les cadeaux de la Vie !

 

Repost 0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 13:08

L'EFT : un art !

 

Je relisais sur le blog d'une collègue, le commentaire qu'aurait fait Gary Craig, le fondateur de cet outil léger et si efficace, l'EFT, que j'affectionne et que je triture, et adapte sans cesse de nouvelle manière :

 

"L'EFT est un instrument, son efficacité va dépendre de l'artiste qui en joue : certaines personnes jouent ‘Au clair de la lune' toute leur vie, d'autres deviennent des virtuoses". 

Entre ma propre pratique, celle que je partage dans les échanges avec certains de mes collègues, les vidéos qui existent sur le sujet, mais aussi l'expèrience en cabinet et en atelier... je ne peux que souscrire à cette remarque.

 

Mon amie Louise Gervais disait qu'elle formait des ARTISTES en EFT. Indépendamment du fait que cela dédouane illico de toute prétention thérapeutique qui pourrait attirer les foudres des chasseurs de charlatans, cela avait le mèrite d'êtr clair.

En tant qu'Artiste, on excelle plus ou moins dans son art. on est plus ou moins doué. Nous ne pouvons exprimer que ce que nous sommes.

Que ce soit pendant les séances indiviuelles ou pendant les ateliers je vois toujours la même chose se passer : des népophytes pour qui la rencontre avec l'EFT est une porte qui s'ouvre en grand et libère -parfois sur le champ- leur créativité. Mais aussi des professionnels de la relation d'aide, des thérapeutes qui se limitent dans leur créativité. Dans la pratique de  l'EFT et dans le reste de leur vie !

 

Je prends ces deux exemples extrêmes pour montrer que ce n'est pas un métier qui va donner sa dimension artistique à la pratique d'un outils mais la liberté dans la rencontre.


J'ai croisé il y a des années une femme qui à quarante ans passés ressenti un appel vers la peinture.

Irrésistible appel, elle s'est lancée avec ce qu'elle avait sous la main : une brosse à dent, des cartons et des restes de peinture... ses premières "oeuvres" ont été illico exposée et elle a peint à temps complet très rapidement. Elle avait rencontré la peinture et s'était rencontrée elle-même.

 

Si vous venez à l'EFT en tant que patient, ou particulier dans une démarche de développement personnel, ou si vous êtes thérapeute et venez de découvrir cet outil (ou si vous l'intégrez déà dans votre pratique), pensez à faire vivre l'artiste en vous.

Tapotez sur ce qui vous empêche une totale liberté avec l'EFT.


Sur les forums de praticiens LinkkedIn dernièrement il y a eu des discussions -assez stèriles hélas, j'ai retiré tous mes commentaires- sur les certifications et des difficultés -parfois légales- rencontrée dans son exercice..

Il me semble que les problèmes apparaissent chaque fois que ce côté créatif de l'EFT est ignoré.

Chaque fois que l'on "veut bien faire", que l'on a peur de ne pas être fidèle/loyale (à une personne, un outil, une croyance, un groupe : société, famille...etc), on se limite.

'auto censure est la plus efficace des censures, la plus mortifère aussi.

 

De même me semble-t-il (je me trompe ?) que l'incroyable défaut d'investigation de certains thérapeutes, la pauvreté des "pistes" proposées quand le patient parait tourner en rond ou ne peut ressentir quoique ce soit, est liée à cette absence de liberté de créer. "les autres" fussent-ils masters, pro, médiatisés, connus et reconnus, ne pourrant jamais faire de nous des artistes. Nous seuls avons ce pouvoir. Nous seuls pouvons nous accorder cette immense confiance qui fera que se tromper reste possible mais... n'est pas grave (meilleure façon de ne pas faire d'erreur en fait : confiance totale en ce qui vient). Don Miguel Ruiz dans "les Accords Toltèques", je crois,  écrivait : "rien n'est grave, au pire c'est stupide !"

 

L'EFT est un bijou pour moi, je suis un peu triste (mais je vais tapoter !!! ) de voir qu'il est utilisé comme une grosse gomme pour "se débarasser" des émotions dérangeantes. Alors qu'il est merveilleux pour les reconnaitre, les accueillir... et les lâcher (pas loin, on peut en avoir besoin ! Mais juste ne plus y rester attaché). De voir que l'on répète en boucle la recette de base EFT avec juste le nom de l'émotion (ce qui est parait pour démarrer), qu'on se limite à une répétition où "ce qui vient" est gentiment mis de côté... alors que c'est dans l'instant que tout se passe, me gêne. Qu'il est dur de ne pas juger ! 

 

Tout le monde ne peut pas jouer du piano comme Duchable (il me bluffe par sa liberté), écrire de la musique comme Mozart (un vrai provocateur !), sculpter comme Camille Claudel (étouffée par Rodin mais fidèle à elle-même jusque dans la folie où l'a menée ce conflit), chanter comme La Callas (tant qu'elle est restée fidélèe à son art et donc à elle même)...etc.

Mais tout le monde peut choisir d'ouvrir ses portes intèrieures à la créativité et s'enrichir en laissant vivre l'artiste en soi.


L'artiste EFT pour les praticiens de la semaine ou du dimanche.

L'Artiste de Vie, en conscience, dans chacun de nos instants!


Chantons, dansons, modelons, colorons nos Vies !

 

Cutivons l'ART DE VIVRE

Soyons des Virtuoses !

 

 


 

Repost 0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 12:46

 

Article sur... un problème de conscience !

 

Nous sommes plusieurs collègues à nous interroger sur la manière dont on peut communiquer sur l’EFT.


Laisse-t-on faire au rythme incontrôlable mais certain de la Vie, ou agissons-nous, donnons-nous une forme… bref « poussons-nous » notre outil favori avec la belle intention de le partager avec un maximum de personnes qui pourraient en tirer bénéfice pour leu bien-être ?


J’ai eu l’occasion de me poser la question plus précisément car j’ai été contactée par une journaliste qui prépare un sujet sur « la jalousie dans le couple ». L’idée étant de voir les démarches thérapeutiques qui peuvent être entreprises pour dépasser un épisode de jalousie (suite à une « tromperie » par ex.)


Sur le principe c’est un bon sujet, et pour avoir reçu des personnes qui ont travers é ce genre de crise, je peux affirmer que ‘lEFT est un outil précieux.

Maintenant, quand il s’agit de témoignage visuel (mm floutés à l’écran) quelle peut être la posture du thérapeute ?


Dans un cas je vois encore un des membres du couple. Hors de question pour moi de faire intervenir « l’extérieur » dans la dimension thérapeutique qui ne peut –à mon avis- que s’en trouver bouleversée. Un élément de plus ne peut pas être et rester neutre.

Cela rejoint d’ailleurs les modes de certification de praticiens par video interposée (on filme ses cas et un collège de pairs – qui n’a pas à faire de même !- visionne et juge). Autant des échanges de pratique entre pairs me paraissent sains, autant « utiliser » nos patients pour prouver notre valeur me parait  plus contestable. Le patient a un espace qui lui appartient et que l’on n’a pas à utiliser pour des fins autres. Avis personnel encore !

Des collègues à qui je posais cette question m’ont rétorqué –avec bon sens je l’admets- que ce n’est pas à moi de décider pour le patient de ce qu’il veut faire de son espace et que si il veut témoigner pour une émission de TV, c’est SA décision. Comme je suis un peu  simpliste parfois, j’ai répondu que dans ce cas ce n’est certainement pas à moi de leur proposer quoique ce soit. Si ils doivent passer à la TV, c’est que cette possibilité a croisé leur chemin et non le mien !

 

Les raisons pour laquelle je ne suis pas favorable à ce type d’exposition –même si j’en vois bien l’intérêt « visibilité » pour l’EFT- sont de plusieurs ordres :


- respect de l’intimité des patients, bien sûr


- protection de l’espace thérapeutique qui est par définition privé et non public (sauf dans la « TV réalité »)


- réduction de l’outil : une séance filmée, coupée (le cas le plus fréquent) ramenée à une illustration devant avoir un impact « audience » ne va pas donner la pleine mesure de l'outil


- réduction (bis) : filmer un « résultat » en occultant tout le processus qui peut y avoir derrière c’est revenir à « one minute miracle », faire croire au magique


-réduction (ter) : sur une même problématique l’EFT va forcément ramener à une histoire… comment peut-on en quelques minutes faire comprendre à des téléspectateurs l’utilité pour eux (car chacun regarde pour soi et ramène tout à soi) de l’EFT ?


- Peut-on négliger les motivations des témoins ? L’impact sur la thérapie (car sur un problème de jalousie récurrente, pourra-t-on parler d’une « séance miracle » ?) ?


La seule chose qui pourrait « prouver » l’efficacité ce sont les témoignages de personnes qui ont eu et vu leur vie transformée à la suite de l’utilisation de l’EFT. Sur le long terme.


Ce que j’ai dit à la journaliste.

Si elle trouve de pareils témoignages, son reportage aura alors une « utilité » au-delà de tenir une audience de telle heure à telle heure !


Nous sommes dans une société de consommation et nous voulons consommer des outils sur un mode instantané. Nous voulons « guérir » tout de suite. Nous voulons nous « débarrasser » de nos problèmes…etc


De  plus en plus, il me devient évident que cette attitude ne ser pas notre Etre. Aller bien (et pas seulement « mieux »), c’est reconnaitre ces parties que nous aimerions effacer, les accueillir, les aimer.  Pas les juger et les condamner.

Comment faire passer ce message en deux minutes ?


Si nous restons dans le jugement, nous trouverons bien vite autre chose à « corriger », effacer, dégommer..etc.


Cela nous amène un certain confort… pendant un temps. Mais la bienveillance profonde que nous pouvons développer envers nous même et les autres, envers notre vie et la Vie, passe par un lâcher prise, un lâcher le combat, un « j’accueille ».


La reconnaissance de notre propre perfection et de notre juste place dans le monde est la clef du bonheur !

Tant pis pour la « visibilité ».

 

Si j’écris tout cela c’est bien sûr parce que si j’ai exposé mon point de vue, le votre m’intéresse.

Alors j’attends vos réactions. En tant que thérapeutes comme en tant que patient : si on vous invite à être filmé en séance pour passer à la TV, que feriez-vous ?


Merci d’avance !

 

Repost 0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 13:42

« Moi Femme : Sauvage et Sacrée » a été inspiré par le livre de Clarissa Pinkola Estes, « Femmes qui courent avec les loups ». Il a depuis peu une autre marraine, remontée du fond de ma mémoire par la grâce de ce hasard qui n’existe pas :  « The Red Tent » un livre magnifique d’Anita Diamant, pour retrouver aussi le fil de l'Histoire.

Pour moi deux Bibles de la reconnexion au féminin.

Dona Eden et sa médecine énergétique pour les femmes ne sera pas non plus très loin et nous inspirera quelques exercices énergétiques.

Ces deux jours seront une expérience totalement différente des autres ateliers. 

 

Bien entendu c’est VOUS, qui, avec moi allez construire cet atelier. Comme d’habitude. Pas de programme hyper structuré mais des axes sur lesquels s’élancer pour nous perdre et mieux nous retrouver.

 

saharaHD.jpg

Merci à Diego ! http://www.diegomenendez.com/

Cette lithographie est la mâne protectrice du séminaire


Atelier les 14 et 15 mai 2011

 

Autour des moments clefs de notre Vie de Femme (naissance/ puberté/maternité/ménopause), et des questions qu’ils nous ont posé ou nous posent encore nous écouterons les freins que nous avons à exprimer cette spécificité qu’est la féminité. Vis-à-vis de nous même, dans notre relations à l’Autre. Nous reviendrons sur nos vies de femmes, pour libérer ce qui attend encore de l’être. Nous mettrons nos doutes, nos craintes, nos espoirs à nos pieds et ouvrirons nos bras pour accueillir ce que la Vie a en réserve pour nous.

 

 

Pour répondre ici à quelques questions reçues des personnes déjà inscrites :

 

- oui, l’atelier a finalement lieu à Croissy sur Seine comme prévu au départ

- oui, nous utiliserons l’EFT

- non, il n’est pas indispensable d’avoir participé à un autre atelier du cycle

- oui, il est préférable d’avoir déjà pratiqué : si ce n’est pas le cas, envoyez moi un mail. Je vous enverrais le protocole de base de l’EFT pour que vous puissiez suivre. Mais ne vous inquiétez pas. Cela arrive à chaque atelier, et tout le monde suit le mouvement sans problème !

- Il est fort probable que nous utilisions aussi d’autres outils que ceux mis en œuvre dans les précédents atelier : ce sera une surprise !

 

Tarifs :

 

- 220 euros pour les deux jours

- 200 euros pour les « anciennes » et les personnes venant par deux !

 

Inscriptions et informations complémentaires  :

 

sophromob@sfr.fr

 

01 39 76 54 99

Repost 0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 13:55

 J’ai reçu il y a quelques jours ce message de P., abonnée de longue date au blog, au forum, aux ateliers…etc

Une inconditionnelle de l’EFT qui a vu sa vie se transformer grâce à l’excellent usage qu’elle fait de l’outil :

 « Tu nous as suggéré de participer  pour Haiti , avec générosité et confiance, Ho'oponono m'a semblé assez  "adapté" à la demande de soins et réconfort.
Maintenant,  au Japon le nombre de gens meurtris (sur les plans physique et moral) ne cesse d'augmenter , avec , en plus,  le risque nucléaire sur lequel nous recevons plus d'intox que d'infos...  Que peux-tu nous suggérer?... »

 

Je lui ai répondu ceci :

« La même chose pour le Japon !

 Honnêtement je n'ai rien publié sur ce sujet car je suis occupée à rester disponible pour des amis très chers qui sont en expat' à Tokyon, dont un de leur fils, meilleur ami de mon Seb et qui m'a toujours voué un amour d'enfant qui a touché mon coeur. Je tapote pour lui et sa famille. Je ne me sens pas disponible pour le monde entier... mais chacun fait à sa mesure, c'est cela qui compte.
Je ne peux donner de conseil autre que : suit ton coeur !
A bientôt !!! »

 

Très sincèrement, je ne peux donner aucun conseil, mais je peux relayer les initiatives diverses. Ainsi, celle de ma collègue Joceline qui a envoyé ce matin ce mail :

 

Bonjour à tous et à toutes,

 

Compte tenu de l’évolution de la situation au Japon, je vous propose à tous de vous associer à moi le :

 

Jeudi 17 mars à 20 heures 30

 

Envoyez du Reiki à distance, vos prières, vos visualisations, votre Amour… Vous pouvez bien sur le faire quand vous le voulez comme je le fais moi-même ou dès que vous avez un peu de temps.

 

« Au Japon, à ses habitants et à la nature,

toute l’énergie universelle nécessaire,

pour leur plus grand bien et en harmonie avec l’Univers. »

 

Vous savez que par nos pensées nous créons notre réalité (physique quantique). Plus nous sommes nombreux à envoyer de l’Amour et de la Lumière, plus nous pouvons agir sur les évènements et atténuer l’impact des perturbations annoncées sur la planète.

Il ne s’agit pas de céder à l’inquiétude ou à la peur car sinon nous augmentons la vibration collective de la peur et de l’inquiétude.

Méditer, prier, en maintenant un calme intérieur profond. C’est notre responsabilité en tant qu’individus d’apporter cette paix à la planète. Pas besoin de méditer 2 heures : ce qui compte, c’est l’intention que nous projetons depuis notre cœur. Mais tous les jours et le faire en pleine conscience avec confiance.

 

Ensemble, dans l’Unité, nous POUVONS atténuer les effets de cette catastrophe.

 

Un grand merci à tous et à toutes pour votre aide.

 

Joceline

 

 

Dans le même temps et le même esprit, j’invite chacun à s’interroger sur les mobiles de notre solidarité, et à tapoter sur les émotions qui y sont liées. Pour avoir échangé avec un certain nombre de personnes à ce sujet dernièrement, je sais que beaucoup de nos initiatives solidaires relèvent encore du combat, contre une fatalité, contre la Vie.


Pourquoi chercher à « bien faire », « faire » ?


Soit il y a un impulse qui vient du cœur et… on « fait » sans se poser de question (comme l'a fait Joceline, qui spontanément propose son outil).

Soit nous avons encore la culpabilité d’être ici heureux alors que d’autres vivent des heures difficile. Et il est important de lâcher cette culpabilité souvent peu consciente.


Osons être responsable à 100 % de notre vie. Et dans cette Vie il y a des catastrophes qui touchent d’autres que nous. Cela fait aussi partie de notre création !

- Quelles parties de nous-mêmes subissent des catastrophes « injustes » ?

- Quelle « ile » lointaine intérieure est menacée de destruction ?

La Nature réagit, à quoi ? à qui ? Quelle est notre responsabilité dans ce monde ?

Croyons nous seulement qu’il est malade (et a besoin « d’énergie ») ?

Ou croyons nous qu’il a la capacité de se nettoyer, comme un grand corps qu’il est, et pouvons nous accepter ces crises de guérison (dans notre corps et dans celui de la planète) ?

Sommes –nous obligés d’être « catastrophés » ?

Au nom de quelle obligation sociale et morale ?

Ou pouvons-nous en profiter pour voir le beau, le solide, le réconfortant qu’il y a aussi dans le monde ?

Pouvons-nous remercier pour ce que nous avons au lieu de pleurer ce qui n’est plus ?

Pouvons-nous remercier pour ce qui est vivant dans nos vies ?

Pouvons-nous entendre la leçon de la Vie et profiter de l’instant présent, sans nous inquiéter de notre futur ni de celui des autres ?

Pouvons nous faire confiance à la Vie ?

 

Bref, ne nous servons pas de notre « élan solidaire » pour occulter des échos beaucoup plus profonds en nous. Ne prenons pas l’excuse du « besoin » dans lesquels seraient les autres, pour occulter nos manques, souffrances, blessures personnelles, pour oublier nos doutes, nos croyances craintives...

 

Je le dis comme cela me vient…

 

Bonne journée à tous !

Repost 0
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 12:01

 

 

Cette nuit, au coeur de la nuit, merci au décalage horaire, je devisais avec mon ami et collègue Jean-Michel Gurret actuellement en mission avec Energy Psy Sans Frontières, à Haïti.

 

Photo-JM-Gurret.jpgPhoto prise hier par JM Gurret : Deux jeunes Haîtiens pratiquent l'EFT

 

Profondément touché par l’expérience, Jean-Michel a partagé avec moi se premières impressions. Fortes.

Un pays en vrac, détruit. Des personnes enfants, adultes , vieillards, durement traumatisés par le tremblement de terre.

 

Mais aussi, l’accueil chaleureux et plein d’espoir de tous ces gens, ouverts à cet outil facile à appréhender et si efficace qu’est l’EFT.

 

Je n’ai pas manqué de parler de ce qui se disait et se créait au niveau de la planète avec ces catastrophes « naturelles ». mais JMG m’a vite rappelé à une réalité moins intellectuelle, et totalement factuelle.

Le besoin d’aide est là, poignant.

La peur est encore là, l’angoisse est encore là, le traumatisme est installé au cœur des corps et des esprits.

 

Et Participer à une mission qui permet d’alléger ce poids énorme est une expérience dont j’entendais dans la voix de mon ami, qu’elle l’émerveillait au cœur de toute cette détresse.

Imaginez des enfants qui ne dormaient plus la nuit et qui retrouvent leur gaité naturelle, leur allant parce que ENBFIN ils ont dormi normalement.

Imaginez vous toutes ces personnes amputées, subissant une douleur insupportable (Jean-Mi me parlait de cet homme coincé sous les décombres et qui avait essayé de se suicider en s’étouffant avec son T-shirt, tant sa souffrance était horrible) et qui repartent en souriant, parce que la peine enfin lâche.

 

A quel point l’EFT peut aider, nous ne le savons pas pour le moment.

Il y a autant de recueil d’informations, que de constat de ce qu’il reste à faire dans la démarche de cette mission.

Témoigner autant qu’aider.

Pour faire rayonner l’espoir et surtout, former la population à l’EFT.

Des séminaristes, des sœurs infirmières, tous touchés également par la catastrophe, prennent le temps de se former et de transmettre.

Le Tapping Bear, Nounours de Tapping de Jean Michel, se fait aussi plein d’amis !

 

Alors forcément, au cœur de notre échange est monté une idée : d’ici, je ne peux bouger, mais je connais bien les possibilités de l’EFT. Participer autrement est possible !

 

Le « Surrogate Tapping » (voir article ICI) pourrait apporter de l’eau à ce moulin de Vie.

Je l’ai toujours tyraduit « tapping d’intercession » et cela prend tout son sens ici.

Il ne s’agit pas de savoir comment tapoter pour les autres, mais bien de laisser monter en nous leur besoin. De nous connecter à cette souffrance (mais non, pas besoin de souffrir aussi !), de laisser s’effacer la différence entre l’autre et nous et… de libérer ce qui vient.

 

Je ne suis pas la reine des protocoles. Alors point de protocoles. Si vous vous sentez d’en mettre au point, faites-le, et je les publierais volontiers ici.

 

Il y a des points évidents que m’a rappelé Jean-Michel, et voilà ce que cela m’inspire !

 

- la peur d’un nouveau tremblement

 

- la terreur ès qu’il y a une nouvelle secousse (elles sont de faible intensité maintenant, mais réveillent de manière dramatique la mémoire des corps-esprits !)

 

- l’impossibilité de dormir, de faire confiance à la nuit (cette nuit qui les a pris de terreur par surprise)

 

- la douleur sous toutes ses formes : membres perdus, membres de la famille perdus (je fais exprès de faire le parallèle entre ses manques et les « membres : Haïti est un membre de notre Terre, du corps de la Terre Mère, de notre corps au sens plus large !)

 

- l’angoisse  concernant un futur où tout peut recommencer, mais aussi où tout est à re-commencer. Seul le plus souvent

 

- la solitude dans laquelle la terreur nous plonge, la solitude du deuil

 

Laissez tout cela vous porter vers le tapping le plus « juste » !

Et puis, terminons par une ronde de tapping de.. remerciement.

Certains trouveront cynique de dire merci après une telle catastrophe. Mais en écrivant ces lignes, en listant les « problèmes » à prendre en compte… me monte également, la gratitude :


- de faire ensemble

- de dépasser les différences et se rassembler sur une libération commune

- de toucher de plus près cette fraternité humaine

- de tout ce que cette « catastrophe » peut faire naitre de Vie et de positif

-…etc (vous compléterez avec ce qui montera sur le moment, pensez à remercier pour tout ce qui est dans votre vie en ce moment, ce qui l’a été, ce qui le sera… ne serait-ce que de ne pas avoir eu à traverser la même épreuve que les Haïtiens sur leur ile !)

 

Comment faire pour participer ?


Oh, je pourrais « organiser » un peu : fixer un temps pour rassembler nos énergies, prévoir des « espaces temps »…etc.

Savez-vous quoi ? On s’en fout !


Faites comme vous le sentez, quand vous le sentez.

Au prochain atelier « EFT & Cie » (sur le ‘Lâcher Prise’, çà doit déjà m’inspirer. je pense prévoir un temps de tapping collectif pour Haïti.

C’est une idée que vous aurez peut-être envie de reprendre. Peut-être pas.

On s’en fout !


Créez votre intention, et laissez la se manifester au moment et sous la forme qui convient !

 

Le simple fait de lire cet article et de rester attentif à ce qui se passe en vous est déjà de l’énergie qui va dans ce courant collectif.

Celui qu’on ne quitte jamais vraiment… même à la dernière heure.

Je fais confiance  la Vie pour récupérer TOUT ce qui est nécessaire.

Ne cherchons pas à « bien faire »… laissons faire !

 

Merci de votre écoute, et merci de partager cet article largement !

Repost 0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 15:35

 

Pour vous faire sourire, voire carrément rire, de moi s’il vous plait mais peut-être aussi de vous-mêmes, voici une anecdote récente.

 

En voyage dans une des plus belles, sauvages et énergétisantes parties de notre belle planète mon APN est tombé en panne.

Jusque là rien d’extraordianire, disons que l’occasion m’étais donnée d’être exclusivement présente au lieu ! En fait depuis des années je prends de moins en moins de photos car je ressens une coupure. Je nepeux pas être à la fois dans le péaysage, ou avec les gens…et dans la prise de photo. C’est ainsi.

D’ailleurs quand je me suis aperçue de la panne manifestement sans appel de l’APN, j’ai pensé : OK, je lâche, je reste dans le paysage et basta.

 

Mais…

 

J’avoue avoir aussi pensé : p… d’appareil photo, je ne l’ai jamais senti, ce n’est pas celui que je voulais, je savais bien qu’il ne me conviendrait pas …etc. Bref, j’ai copieusement répété intérieurement « je n’en veux pas, je n’en ai jamais voulu, je préférerais un autre… » !!!

 

Que croyez-vous qu’il arriva ?

 

Au retour de quelques jours d’excursion, je laissais involontairement l’APN dans le sac qui allait en soute (puisqu’il était cassé, je l’avais carrément sorti de ma conscience). Et ce n’est qu’en préparant mon gros sac pour le retour quelques jours plus tard que je découvris son absence.


Apparemment, son passage d’une heure et demi een soute avait suffit à créer des tentations.


Deux choses me sont venues immédiatement à l’esprit :


1—MDR a l’idée de la tête du voleur qui voudra l’utiliser : il est cassé !


2- L’Univers a de grandes et bonnes oreilles… il m’a débarrassé de l’APN dont je ne voulais pas vraiment, vite fait ! Cela m’apprendra à créer ce genre de programme.

 

 

Bon, j’ai fini par envoyé un autre message à l’Univers : merci du débarras mais quid des quelques centaines d’euros que valait l’appareil photo, et… dont j’ai besoin pour en racheter un QUI ME CONVIENNE, MERCI !!!

 

Croyez moi ou non : ma demande a été entendue et çà commence à se mettre en place !

 

Donc, un conseil : surveillez vos pensées, ou mieux laissez les libres mais restez conscients. L’Univers vous écoute et ne demande pas mieux que de réaliser vos souhaits… aussi stupides puissent-ils être parfois (et encore, c’est un jugement là car tout se qui vient et bien !)

 

Je me demande quand et comment je vais récupérer l’APN de mes rêves…

A suivre ?

 

Ps : en tentant de comprendre la panne j’avais changé batterie et carte mémoire = je n’ai pas perdu une seule photo déjà prise ! ;-)

Repost 0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 18:28

Merci aux "coucou" par mail : je viens de finir de tout lire tout à l'heure, et je réponds ici à plusieurs : oui, mon voyage s'est bien passé c'était SUPER !

La vie est d'une générosité, d'une richesse dont j'ai profité largement. et je compte bien vous en faire profiter à travers l'énergie qui circule en moi en ce moment !

 

Logo EFT temporaire


Par exemple lors du prochain atelier.

"Lâcher prise... maintenant !"

 

Je viens de faire le point des inscriptions arrivées pendant mon absence : apparemment il y a deux places qui se sont libérées.

(deux personnes qui entre temps se sont inscrites à une formation longue, dont une en sophro, l’autre en stage à l’étranger. Je les encourage joyeusement pour ces nouvelles expèriences !)

 

Il y a donc deux places libres pour qui le souhaite ! Si vous êtes interessé(e), merci de me contacter (01 39 76 54 99 ou sophromob@sfr.fr).

Repost 0