Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ME CONTACTER :

Toutes les Infos : ICI 

Articles Récents

14 août 2017 1 14 /08 /août /2017 15:43

Même si les quelques derniers jours ont été très (trop pour moi j'avoue !) frais, nous avons eu un bel été, la chaleur est arrivée très tôt, et semble revenir pour quelques jours...

Nous ne sommes pas égaux face à la météo : certains souffrent et se cachent à l'ombre quand d'autres ronronnent enfin au soleil.

De même nous ne sommes pas égales, Mesdames... chères soeurs... face aux bouffées de chaleur. Certaines en souffrent plus que d'autre et en ont marre, mais marre...J'ai donc promis à l'une d'entre vous d'écrire un article sur le sujet, et surtout de proposer des solutions !

merci à l'auteur de ce dessin que j'ai un peu modifié, je ne sais pas si c'est le propriétaire du site qui est affiché (site pas trouvé)

OK, article un peu Tartuffe dirons certaines qui me connaissent : personnellement,  je ne sais pas ce que c'est qu'une bouffée de chaleur. La Nature m'a épargnée de ce côté là, elle se rattrape ailleurs, rassurez-vous.

Commençant dès le début de la quarantaine pour certaines, voire encore plus tôt pour les femmes qui ont eu une ménopause précoce (naturellement ou suite à une intervention chirurgicale les privant de leurs précieuses hormones), elles s'installent généralement sans complexe en même temps que la ménopause elle-même. Certaines vont en souffrir pendant la péri-ménopause (les 10 années qui précèdent la méno en gros)donc, et pas ensuite, d'autres seulement quand elles sont enfin vraiment sur pause hormonale (absence de menstrues depuis au moins un an) .
Pour certaines ce sont de soudaines montées de chaleur, voire de rougeur au visage, pour d'autres c'est aussi une vague intense de transpiration (au point de changer de chemisier ou T shirt à chaque fois, un énorme handicap pendant les travail... sauf si vous travaillez chez vous) et cela peut aller jusqu'au malaise. Certaines combinent le tout. J'espère donc qu'elles pourront lire cet article, faites-le circuler en toute sororité, c'est gratuit !
.
Nous avons toutes entendu parler de ses causes : la baisse des oestrogènes. Je me suis laissé dire que c'était peut-être plus compliqué que çà, testostérone, progestérone venant aussi jouer leur partition, mais je ne vais pas jouer au petit chimiste savant..; suis nulle en chimie à part dans ma cuisine !
.
Ce qui nous intéresse ici, c'est comment faire pour ne plus en souffrir. Et c'est là que mon expèrience, fut-elle égale à zéro côté bouffée de chaleur perso, va nous être utile. car si je ne sais pas ce que c'est, j'ai vu les dégâts chez les autres. La première fois, c'était la nounou d'une copine. la pauvre dame, en plus dotée d'un fort embonpoint qui n'arrangeait pas les choses, se retrouvait au bord de la syncope, gris cendres refroidies (au départ elle était noire et lumineuse, d'origine africaine). C'était à une époque où la ménopause pour moi évoquait un truc qui était arrivé à ma mère (qui a d'ailleurs souffert un temps de ces "chaleurs") mais qui ne m'arriverait que "plus tard". Donc modérément concernée dirons-nous !
.
L'expérience que j'avais par contre, était celle de l'EFT, j'étais même en pleine phase fusionnelle avec cet outil magnifique et envisageais d'un jour écrire à son sujet (et je l'ai fait !).
Je proposais donc à cette dame d'essayer :

(pour les bases de l'EFT, voir ici : http://sophromob.over-blog.com/article-revision-et-simplification-116607679.html   vous allez voir c'est très facile, vous n'avez qu'à calquer la phrase ci dessous avec la "recette" de base)

"Même si j'ai ces bouffées de chaleur, çà m'agace, j'en ai marre, j'étouffe, je vais em trouver mal, j'ai l'impression que je vais m'évanouir, je suis sure que çà se voit, je vais mourir de honte...etc, je m'aime et je m'accepte profondément telle que je suis"

...ce que j'ai mis en italique, c'est la description possible de vos symptômes, prenez ce qui vous convient, ou trouvez vos propres mots et faites une ronde au moins sur chaque détail. Cela va très vite et cela renforce vos chances de trouver le bon point d'entée vers la résolution !
Pour cette dame, nous avions fait seulement la phrase de base et ... pfff... bouffée envolée. Elle l'a refait trois fois, les bouffées étant de moins en moins gênantes, et le lendemains s'est réveillée sans et çà a duré.
Cela ne dure pas toujours chez tout le monde, ok ? Cela dépend de qui vous êtes, de votre histoire, de comment vous vivez ce moment particulier de votre vie... mais tous ces aspects vous pouvez aussi les traiter avec l'EFT. Bonne nouvelle, non ?

Une autre version possible, issue, vraiment de mon expèrience "énergétique" de la ménopause (j'avais 42 ans à l'époque, donc péri-méno) mais à propos d'un autre symptôme.

Car, voyez-vous "on nous cache tout, on ne nous dit pas tout" !

bref, j'ignorais que l'on pouvait avoir des impatiences dans les jambes dans ces moments là. C'est un peu le point de départ de la bouffée de chaleur : en énergétique chinoise on considère qu'elle représente la libération soudaine d'un excès de Yang qui s'est accumulé dans le Yin (bas du corps). Bon, moi, je n'ai eu que le début d'accumulation, mais comme je l'ai bien senti, je m'en suis occupé de suite. Un peu à l'aveugle j'avoue, je ne savais pas trop ce qui se passait, mais comme çà a marché (disparition totale, à part quelques rares remontées sur les 10 années suivantes, moins d'une fois par an, et EFT direct, on n'en parle plus !), je partage avec vous.

"Même si j'ai cette perturbation énergétique, dans les jambes, les deux jambes, des pieds jusqu'aux hanches, çà fourmille, çà démange, çà agace, c'est peut-être dû à la ménopause qui approche, c'est peut-être du à autre chose, je ne sais pas... c'est pénible, presque douloureux, çà m'empêche de dormir, çà va me rendre folle... je m'aime et je m'accepte profondément telle que je suis"

une amie avec des bouffées de chaleur a trouvé que çà fonctionnait mieux pour elle avec cette formulation, elle a donc remplacé "dans les jambes" par "ces bouffées de chaleur", a décrit son ressenti... et voilà, problème réglé.

Dans la mesure où les bouffées de chaleur sont des perturbations du système énergétique, il n'est pas étonnant qu'elles répondent particulièrement bien à un outil énergétique !

Allez courage, çà va vite aller mieux !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascaline 15/08/2017 17:12

Ha...les bouffees de chaleur ! Elles passent...et tant qu'elles ne sont pas trop fréquentes, je fais avec ....mais si tu me propose un peu dEFT pour les impatiences, ça m'intéresse! Et je dois dire que je n'ai jamais pensé avoir raison de "ces petites bêtes" dévoreuses de tranquillité avec de doux tapotements! Merci!

Sophromob 15/08/2017 17:20

Non , Toi, la reine de la tapotte depuis des années tu n'as pas pensé à utiliser EFT pour çà ?
C'est étrange, mais beaucoup de femmes m'ont dit cela... comme si c'était une fatalité à supposrter, un peu comme la douleur à l'accouchement (que l'on gère pourtant bien mieux maintenant), ou les douleurs des rèles (l'EFT fait pourtant des merveilles aussi sur ce problème ! Encore un truc dont j'ai eu la chance de ne pas souffrir mais que j'ai pu aider à libérer chez les autres ;-) ) ....comme si les femmes et leurs misères étaient une histoire normale que l'on n'a pas à réécrire. FAUX ! Ces maux nous parlent, écoutons-les !
merci de ton clin d'oeil !