Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ME CONTACTER :

Toutes les Infos : ICI 

Articles Récents

21 août 2017 1 21 /08 /août /2017 06:53

Dans les villages de nos campagnes, quand arrivait l'été, les feux de la St Jean ou autre traditions de bouter le feu à quelque mannequin de paille ou de bois rappelait que la chaleur était enfin là et qu'Hiver était bien parti jusquà ce que les récoltes soient rentrées pour se préparer à son retour.


Lors de ces fêtes, les gens se rassemblaient et c'était aussi l'occasion, on l'oublie souvent, de donner les nouvelles, et de compter ceux qui restaient après un hiver plus ou moins meurtrier. Qui était mort, qui était vivant, qui était né ?

Ces fêtes célébraient ainsi la ronde des saisons qui nous entrainent. les saisons de la terre mais aussi les nôtres.

Nous autre femmes sommes encore en contact avec ces cycles vie-mort-vie par nos cycles menstruels, pour les hommes c'est déjà plus difficile. Pourtant, regardez bien vos vies et vous y verrez les quatre saisons : l'hiver qui semble vide, ou tout est mort mais d'où émerge le printemps : çà germe en surface, çà se développe, c'est vert. Nos projets qui sortent des dossiers, une grossesse qui se déclare, une entrée au CP, une rencontre amoureuse  : c'est le printemps !

Puis vient le temps du développement, on le dit : "ça murit", "c'est chaud !"... c'est l'été : contrat signé, troisième mois de grossesse passé, enfant ancré, mariage, achat de maison... l'été !

Ensuite c'est  le temps de récolter les fruits de notre labeur : pour manger,  (consommation immédiate), faire des confiture ou des conserves (épargner, réserver une part pour plus tard, finir de payer son emprunt...etc) c'est l'automne, la fin d'un cycle s'annonce, la récolte est rentrée pour l'hiver.

Et quand il revient avec sa mort apparente mais plein de vie qui couve, ne le craignons point : chômage, deuil, accident, changement de poste programmé... tout cela porte le germe d'un prochain printemps. Grand père est parti mais le petit dernier fait ses premiers pas ; le dossier est bouclé mais un appel d'offre est attendu ; le divorce est prononcé mais d'autres rencontres viendront...etc. C'est l'hiver !

Les quatre saisons nous bercent et nous nous en rendons compte ou pas !

Alors nous voici aux feux de l'été, le tri que nous avons fait dernièrement (peut-être vous aussi l'avez-vous étendu à plus d'une seule situation, d'un seul d"déchet" ?). Le feu semble détruire mais il produit aussi plusieurs choses :


- sur le moment, de la chaleur, de l'énergie donc. Attendez-vous donc dans votre "sacrifice" à récupérer l'énergie de faire du neuf !

- des cendres, riches en potasses, qui peuvent enrichir le sol et donc favoriser la germination et la croissance de nouvelles plantes. dans votre vie ce sera faciliter l'avancer de nouveaux projets, de semer de nouvelles idées et actions !

- n'oublions pas non plus que le feu éclaire : à la lumière du feu que vous allez allumez, vous pourrez aussi voir plus clair en vous et autour de vous.

Comment faire ?
Plusieurs moyens sont possibles :

- l'acceptation : ce qui a été a été, même si le sens vous échappe encore. Alors accueillez cette vérité en vous. Ecoutez le corps, votre corps... que se passe-t-il quand vous choisissez d'accepter ce qui a été. Pour certains, cela se manifeste pas des brulures : d'estomac, musculaires... pour d'autres par une tension,  ou au contraire par une sensation de froid... le feu de la glace en quelque sorte.. laissez faire, cette alchimie corporelle jusqu'à ce que tout se calme

- le feu symbolique (encore que le temps m'a appris que c'était moins efficace que la première approche) : vous vous mettez en relaxation et imaginez un grand feu de la St jean, retrouvez ces parties de vous mêmes qui durant l'hiver (symbolique s'entend) ne pouvaient communiquer, laissez-les se donner les nouvelles, se dire même ce qui était resté caché, les deuils, les peines, les joies. Imaginez le tas de vos déchets (attention vous devez être sûr qu'ils ne seront d'aucune utilité, car vous perdriez de prècieuses ressources).
Il n'est pas si gros que cela, sinon, posez-vous la question de savoir si vous voulez vous "débarrasser" de ces mémoires (ce qui n'est pas indiqué) ou si , sincèrement vous en avez tiré la substantifique moelle (informative) et tout est bien à passer au feu. Brûlez ce qui ne peut être valorisé autrement.

Tout cela parait facile, mais demande une intégrité morale, une honnêteté intellectuelle sans faille

Allez-y doucement, après tout vous avez gardé tout çà longtemps dans vote cave, vous pouvez encore prendre du temps pour valoriser encore plus cet apparent déchet....

Bon courage, merci de ne pas hésiter à poser des questions en cas de besoin (ici ou sur page FB)

Partager cet article

Repost 0

commentaires