Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ME CONTACTER :

Toutes les Infos : ICI 

Articles Récents

19 mars 2016 6 19 /03 /mars /2016 14:39
Dormir nue ?

Je vous ai parlé l'autre jour de la découverte du blog d’Hélène (Bonhomme). En la lisant j'ai fait la connaissance de celui de Thérèse (Hargot), sexologue, Belge (c'est elle qui insiste !).

Dont un article "Conseil sexo : Le Pyjama, NO WAY".


J'allais laisser un commentaire mais je me suis laissée aller et, au final, je partage ma réflexion-commentaire ici.
.
Car Thérèse y va fort. mais , dans le même temps, elle n'a pas tort, donc quand même raison.
Enfin, oui et non....
A voir
C'est selon
.
Donc
1- allez lire son article : http://theresehargot.com/conseil-sexo-le-pyjama-no-way/

2- lisez ma réponse ici (3- laissez vos commentaires !)

Un brin excessif pour une lectrice qui dort avec des chaussettes (syndrôme de Raynaud oblige), a toujours piqué T-shirts ou mêmes chaussettes de ses hommes (car oui, elle en a eu plusieurs, amants dont mari, compagnon ou jolies rencontres), a des culottes en coton (et même quelques "grand Bateau", façon Bridget Jones, pour le confort ... les amants ayant toujours aimé y mettre leurs mains entières d'ailleurs, comme quoi les clichés string dentelle/dessous de soie ne fonctionnent pas toujours !).
J'aime dormir nue, mais je suis frileuse, dilemne, drame cornélien. Je me dénude, me renude etc au gré de nuits parfois (je n'ai pas dit toujours) très versatiles. J'aime les pyjamas et chemises de nuit en pilou, et apparemment reste désirable en les portant. J'aime aussi les chemises de Lui !
Le caché intéresse autrement plus que ce qui se dévoile, ne l'oublions pas.
Je dors fenêtre ouverte et sans chauffage, sinon je ne dors pas. C'est simple, non ? Donc : textile le plus souvent.
J'ai tenté quelques dessous affriolants (faut pas mourir idiote, merci les copines pour ce conseil coûteux et sans effet notoire) : peine perdue, on me les as retiré vite faits,sans s'y attarder, ils n'étaient qu'un obstacle vite balayé... apparemment mon grand corps tout chaud était le seul objet de convoitise, et l'emballer ne servait à rien, n'ajoutait rien. J'attire des hommes simples peut-être ?
J'ai osé poser la question, attirer l'attention sur ces quelques centimètres de textile soyeux, ce balconnet avantageux , j'ai récolté un "hein, quoi? ... mais...franchement, on s'en fiche ma chérie !".

Donc plutôt qu'un nouveau diktat ("dors nue, femme !"), je dirais : pose-toi, ma soeur Femme, la question de savoir pourquoi tu te couvres.
Besoin de te réchauffer sans congeler ton homme (qui trouvera toujours bien un bout de peau à tripoter pour faire doudou et dormir contre toi ) ?
.
Besoin de te protéger d'avances qui t'indispose ou te dérange : là, t'as d'autres questions à te poser soeurette !
.
Besoin de cacher ton corps, car tu ne l'aimes pas ? Ouh, là, là... si tu ne le montres pas, l'homme ne pourra te dire à quel point tu es belle pour lui (çà t' aide à t'aimer aussi son regard aimant, sisi !). Et puis, c'est quoi cette idée : ton corps est ton meilleur ami, il serait temps de l'aimer tel qu'il est, il porte ton histoire. Plus tu l'aimeras (le corps, l'histoire), plus il t'aimera.
.
Bon, si tu en es encore à "je n'ai jamais dormi nue", il est vraiment temps de suivre le conseil de Thérèse ! Au moins pour faire l’expérience, sentir le drap sur ta peau, et écouter ce qui se passe dans ton corps alors.
.
Cela peut être très agréable ou te remettre en contact avec plein de vieux trucs refoulés : écoute, écoute juste toutes les sensations qui vont s'exprimer alors. C'est un excellent moyen de grandir et de guérir ce qui t'empêche d'être toi même, dans la plénitude de ton féminin !
.

Merci à Thérèse d'avoir initié ce billet d'humeur... et je garde mes chaussettes et mon pyj' na !
C'est l'hiver ici !

Partager cet article

Repost 0

commentaires